Hossenshiki

hossenshiki1

Selon la tradition, la cérémonie hossenshiki consacre un shusso comme premier disciple, ou moine du premier rang, au terme de la période de trois mois que dure traditionnellement la sesshin appelée kessei ango.

 La récente évolution des règles de l'école Soto nous donne dorénavant la possibilité d'organiser cette cérémonie et qu'elle soit reconnue officiellement. Hossenshiki veut dire littéralement "cérémonie du combat du Dharma" au cours de laquelle le shusso montre sa maturité en répondant aux questions sur le Dharma. De tels "combats dharmiques" se retrouvent dans beaucoup d'écoles bouddhiques et ont des origines très lointaines.

Avant la cérémonie, le koan racine est ecrit avec son commentaire sur un panneau qui est accroché à un pilier de la salle du Dharma. Ce koan racine reprend le mondo célèbre entre l'empereur Liang et Bodhidharma :

L'empereur: Quelle est la verité sacrée du bouddhisme?
Bodhidharma: Un vide infini et rien est sacré.
L'empereur: Qui est en face de moi?
Bodhidharma: Je ne sais pas.

Il est heureux que ces rituels de transmission du Dharma, reconnus par l'ensemble de l'école du zen Soto, puissent avoir lieu en Europe. C'était un des souhaits de maître Deshimaru, enfin exaucé. Nous espérons que cela donne plus de force à ses successeurs et à leurs disciples pour continuer à transmettre le Dharma du Bouddha, contribuant ainsi au bonheur et à la libération de tous les êtres.

Yuno Rech

>> suite de la catégorie Hosenshiki pour les membres enregistrés

Mots-clés: Roland Yuno Rech

ImprimerE-mail